Publicite Scootentole

Raconte ton périple en scooter, carnet de voyage, récits d'aventures
#1328687
Il faut pas se cacher que l'expression du Dakar "le reve pour ceux qui reste, l'enfer pour ceux qui partent" prend tout son sens quand tu es ensablé dans un oued, qu'il fait 40° à l'ombre et que tu es seul à des km à la ronde ... et que t'as pas d'autre solution que de t'en sortir.

C'est rien face à la joie de terminer un truc comme ça. :cheers:

Bon, nous sommes le Lundi soir (je crois), briefing de la deuxieme étape.

Le raid se complique un peu, deja qu'il n'est pas facile de suivre une trace GPS, la deuxieme étape sera une étape sans trace, seulement les WP et les Controle de passage. Des dixaines d'options possible entre les WP avec toutes les complications que ça entraine, sur près de 140km ... 100%, à faire en 6h (ou 5 me rappel plus) !!! D'Erfoud à Merzouga, au pied des Dunes de l'Erg Chebbi, j'ai une vague idée de ce que nous allons rencontrer ...

Pour compliquer la tâche, le soir nous enchainerons sur une étape nocture, nous dormirons dans un hotel dans les dunes ... et le lendemain nous repartirons pour une des étapes les plus longue et les plus dure du raid. Beaucoup de hors piste, très montagneuse et caillouteuse, loin de ma belle promenade des anglais.

Un rapide calcul des esprits ... ça nous fait 3 étapes sans maintenance !!!??? 3 étapes marathon avant de voir nos malles d'assistance.

:'(

Vous êtes sûr, car ça va être l'hécathome ... on est pas loin de voir les enfants pleurer, dire qu'ils veulent pas y aller, que c'est trop dure, mais finalement notre bon logisticien acceptera de mener nos malles d'assistance jusqu'à l'hotel des dunes, uniquement accessible par une piste de 25km !! Chapeau Manuel, un gars extra !!! faible lot de consolation, mais quand faut y aller, faut y aller.

Ah oui depart 9h !!! Faudra prendre des forces ... je redoute le pire.

Assistance au pied des dunes ... à la tombé de la nuit.

Image

7h du mat, le reveil sonne, petit dej', effet personnel pour la nuit, preparer malle d'assistance, se preparer, depart imminent ... ah oui, prendre des forces au petit dej avant ! double ration de tortillas et de crepes au miel.


#1328897
A l'édude du parcours du jour, je decelle une petite incohérence et demande précision à directeur de course. En effet, un WP a 80 se trouve en sens contraire du parcours à 15km du départ ... ce qui revient a faire 30km AR avant de retrouver le point de départ. Une erreur volontaire, ou la seule reelle difficulté est la distance ... Il faut faire un choix pour y aller ou pas, 30km c'est minimum 1h !

Voici à quoi ressemble notre parcours du jour, les N° sont les nombres de points de chaque WP (x10) ... cette fois ci, pour la première fois, nous n'avons pas de trace à suivre, parcours libre ...

Image

Ok, on fait mais mode maximum attack, a manetta ou a topé pour perdre le moins de temps possible.

Bon choix, parti avant dernier (ordre inverse du classement), je remonte un à un tous les concurrents ...

Image

Les PK envoient du bois, Enrique, mon premier exaequo sera le seul que je ne peux suivre ... il a de l'experience le bougre et enfile les km a une vitesse folle. Sans être impressionant, il est toujours lucide et ne perd jamais de temps.

Au premier WP, il y a 80pts à prendre et c'est l'embouteillage ! Fallait pas faire l'impasse.

Image

A la redescente après un bout de piste en sens inverse ou nous croisons notre compatriote laurent qui galère avec ses pressions pneumatique, il a une baisse de moral et en plein doute de vouloir continuer. Allez mon poto !!! Il repart et nous aussi en sortant de la piste pour tirer un cap direct sur le WP3. Bon choix, nous rattrapons le premier qui a choisit de suivre la piste et faire des km en plus. Nous remontons sur le WP2 et croisons notre autre compatriote Olivier qui a perdu laurent. C'est un peu l'affollement partout et ce n'est que le début. Difficile de faire équipe dans ce sport individuel. Mon coéquipier suit et prend souvent des bonnes initiatives ... il a le flaire pour denicher les WP et bonne orientation.

Confiant de notre navigation, nous ridons vers le WP4, situé 4km derrière un banc de dune de sable ...

Image

Nous passons l'oued et nous rentrons direct dans la Dune, confiant que nos mosquitos nous mène au bon points : Erreur ! Trop dure, trop risqué, au bout de quelques centaines de metre je me rend compte de l'erreur et décide de faire demi tour. Je me prend au passage une belle gamelle et perd par la meme occasion mon coéquipier.

Je le cherche pendant un bon moment, appel à la VHF, mais rien n'y fait je ne le retrouve pas ... peut être a il continué, pas suivi ... j'en sais rien. J'ai des scrupules à l'abandonner seul, mais c'est risqué de rentré dans les dunes. Au bout de plusieurs dizaines de minutes, je l'abandonne :( et continue la course seul.

Ces grandes étendus font peur, aujourd'hui nous n'avons pas de traces et a part croiser d'autres sur les WP, nous sommes tous éparpillés et par ailleurs tenu a rentrer tôt ! C'est le cas d'être vraiment seul au monde en vespa dans le desert ! Faut être confiant en la mecanique et ne pas prendre de risque. Pour autant, c'est la course et j'enquille la poignée ... je roule je roule je roule ... Je fait l'impasse sur 2 WP très difficile, en haut d'une montagne, ou il est necessaire d'être 2 pour y mener la vespa. J'y rattrape d'autres concurrents en galère.

Lors d'un passage d'un gros rio, je m'ensable jusqu'au plancher ... il fait chaud et je suis épuisé ! Il faut sortir de là sur plusieurs centaines de mêtre. Se calmer, s'économiser et trouver un rythme ... quelques metre suffisent a reprendre de l'elan et se rapprocher de la sortie. Je suis content d'avoir une machine légère que je soulève pour la sortir des hornières de sables.

Au fait quelle heure est t-il ? Dure de savoir avec les histoire de décalage horaire et heure d'hiver... je règle le bon fuseau horaire sur le GPS et je suis certain de l'horaire ! Oula faut pas trainer ... la fin de course me parait loin et surtout le ravitaillement ! j'ai la dalle et la route est encore longue ... quelle galère, pour une étape qu'on nous a presenté comme facile !

Personne viendra nous chercher en helico, donc faut rouler.

Ca enroule et j'avance. Au CP, enfin le casse croute, je retrouve Miguel, pilote du T5 vert qui a aussi perdu son coéquipier ... nous finissons la route ensemble ! Nous risquons tout deux de rentrer hors délai, nous nous soutenons et rentrons poignées dans l'angles. Vraiment de belles scènes ou les deux protos bouffent la piste ! On decide de faire l'impasse sur un dernier WP pour assurer de rentrer dans les délais. Nous sommes les premiers a pointé de justesse ! Derrière ce sera l'hécatombe ... il manque beaucoup de pilote parti avant nous et qui ne sont pas encore la.

Je demande des nouvelles de mon coéquipier, grace à la balise spot, le PC de course sait en temps réel ou il se trouve ... bonne nouvelle il n'est pas dans les dunes, il est à une dixaine de km, mais il sera hors délais.

Affolement dans le camps garcia, la nénette manque a l'appel, ses deux gardes du corps partent a sa rescousse en enduro ... moyen fair play, voir même infraction au règlement.

Deja la veille j'avais sorti d'un WP embourbée après avoir crevé, moteur noyé elle s'était vu mourrir ici ... je lui avait redémarré son vespa avec la technique de vieux briscard. Fair play de ma part ;) c'est aussi ça le rally.

Mais on ne peut pas lutter contre la championite :cheers:

Nous sommes exténués au CP, franchement une étape de dingue, laché dans la nature hostile, mais putain j'ai prit un pied fou et j'en redemande !!!

Ca tombe bien, on repart dans moins de 3h pour la nocturne !!!

Le temps d'une douche et d'une petite maintenance.

Image

Mon coequipier et olivier arriveront plus tard, limite à la nuit hors délai ... assez enervé d'avoir confondu l'horaire, de plus une belle gamelle pour stef qui a pété un bout du moyeu du PK, s'est abimé le coude et meritera de se faire chouchouter par le medecin

Image

A l'arrivée à l'auberge du Sud dans les dunes de Merzouga, sous des yeux curieux des touristes

Image

Les mécaniques et les hommes ont souffert

Image

Image

Je suis content aussi de voir arriver mon T5 avec mon brésilien qui fait une belle course, le T5 est fiable et regale le pilote !

Le temps de décompresser et le sourire revient vite

Image


#1328946
Ce serait marrant, j'avais commencé a faire celui de l'année dernière, mais faudrait faire ça a temps complet ... pas encore pilote officiel :D :D

Petit detail croustillant,

Image

Tete de fourche tordu, dans les premiers kilometre j'ai perdu une vis de fixation sur le guidon et par manque de temps je ne me suis pas arreté pour la remettre. Tout le long elle m'a perturbé car je voulais pas la perdre. Un vis a suffit pour la suite de l'étape.

Ma maintenance a consister a retrouver une vis courte pour la refixer pour la ronde de nuit.

Image


#1328961
Le lambretta a souffert lors de la premiere étape, d'un gros manque de garde au sol ... au terme d'une grosse mécanique le soir de la premiere, il a put remplacer le pot et prendre le départ de la 2 ... mais encore il a beaucoup souffert et il n'ira pas plus loin.

Peu de garde au sol, pot completement écrasé, moteur trop puissant et consommation gargantuesque, prudent de ne pas la casser le pilote a preferer la preserver. Vu l'euphorie de l'arrivée, il nous a promis d'être là l'année prochaine avec une préparation plus adaptée !

Stef le pizzaiolo de Colomars a fait sa pizza margarita

Image

2 points de plus au classement :D


#1329127
Nous sommes le soir, du deuxieme jour, et deja nous avons l'impression d'avoir vecu des histoires à raconter pour une vie. Il encore 4 étapes ... à l'issu de cette deuxième étape, malgré mon arrivée dans les premiers, je suis completement a bout de force, tellement que si la nocturne est annulée, j'irais pas porter réclamation.

:neuneu:

Après avoir pris quartier dans nos apartements, une douche, un coca (et oui pas de biere ce qui met mon lolo en grogne), abstinence de wifi (enfin marche pas non plus ce qui met encore plus en grogne mon lolo) ... le départ de la nocturne approche.

Au programme, ceci est complement nouveau, 22km de piste à realiser en 2H. Soit y'a un piège, soit c'est facile.

Pendant ce temps là, olivier negocie 2 chameaux en marbre du desert :applause:

Image

Tiens d'ailleurs je note au passage que ta vespa est bien par terre !!!

Pendant ce temps là, stef espione la concurrence

Image

De mon coté, je revise ma table de 2, 11km/h de moyenne pour boucler la boucle ... c'est le tiers de ce que j'ai fait aujourd'hui, je pars cool, mode no risque !

Image

Les WP se succedent, en observant un peu, on discerne les phares des autres concurrents qui s'y dirige ... meme si c'est piegeux de rester sur la trace, à quelques mêtre près on sort de la piste et on trouve des galères, on s'y perd très vite.

Image

Je roule tellement doucement que je ne rate aucun WP, stef parti plus vite ne me voit meme pas arrété au WP1 et me passe à coté et rate le premier WP.

On se retrouve plus loin et je calme son ardeur, en redonnant un rythme pachydermique.

On croise olivier, qui a une drole de maniere de démarrer sa machine ... et repart dans à fond à chaque fois ! Comme s'il avait des problemes psychiatrique ... heu moteur :applause: :give5:

On se fait une ballade au clair de lune tranquillement mais surrement, vous l'aurez compris.

Au dixieme point, nous ne le trouvons pas ... rien à faire, on boucle dessus une bonne dixaine de minute. Caché derriere une bute, à quelques dixaines de metres de la piste, Olivier nous met sur la voie et repars en trombe vers le 11.

Je crois que c'est là qu'il se perd et repars en sens inverse de la boucle :rolf: Fallait nous suivre ! y'avait plus qu'a rentrer.

Confusion autours du WP 11, on trouve la pancarte, la photo est bonne mais tous les concurents rentre dans l'enceinte dans une grosse trace de sable ... je comprend pas pourquoi, le trippy nous dit d'aller la bas. Je n'écoute que moi et les objectifs de l'étape.

100% reussit, il faut rentrer dans les temps ... Oh surprise il est a peine 20h, et comme je suis fort dans ma table de 2, je sais qu'il nous reste 1h pour rentrer !

Tranquillement et toujours surement, nous rentrons pour une étape de formalité en ayant dejoué les pieges.
Olivier rentrera extenué après s'etre perdu dans la nuit, presque tombé en panne d'essence et avoir été obligé d'être remis sur le bon chemin par les berbères. Sacré olivier.

Ce soir c'est soirée disco ?

Image

Un bon repas, une bonne soirée autours de la piscine et la bonne humeur de laurent sont toujours des moments magiques, meme si la biere manque, l'eau coule a flot :D

Image

Image

Tiens j'ai meme pas mis de l'essence, alors que certains sont à cours et doivent trouver des solutions pour le soir et l'étape de demain (nous sommes à 25km de piste de la première route ou l'on trouve de l'essence), je suis content d'avoir prevu 300km d'autonomie !

Mais ou est passé olivier ?

Ah oui il s'etait perdu et on le retrouvera au diner, pour nous raconter ! :rolf: :P :help: :cheers:


#1329486
Nous sommes le matin du 3ème jour du raid, en partance pour HASSI BEGA, la 4ème étape.

Image

Au programme, 148km de trace, 20 wp avec des pour la troisième étape consécutive ... ce n'est pas une petite affaire ! Sachant que l'on peut rajouter facilement 50 à 80km pour les WP, la journée ne va pas être de tout repos.

Au petit matin, petit dej servi à 6h, olivier est deja prêt, il a fait de la mécanique ... mais ne repartira pas ! Direction Erfoud pour mettre ou pas le moteur de secours, mais satisfait d'avoir tout de meme mené une negociation pour les deux chameaux sculptés !

Le staf de l'hotel se reveil et sortent de dessous leur couvertures sur la terrasse dormant à même le sol à coté de la table à petit dej ! c'est ce qu'on appel du service de proximité ?

Après un petit dejeuné copieux, levé de camps en vitesse et départ de l'étape à 8h ... temps imparti de l'étape : 7h (de mémoire). Il nous faut d'abord rejoindre le départ ou le refueling est prévu, après 25km de piste. Je connais une partie du parcours, l'experience donne confiance, mais la nature est tellement changeante que je risque de trouver les lieux changé.

Avant de partir, je croise le jeune hassan (et sa mobylette de l'édition 2012), toujours dans les affaires à qui j'achète quelques colier, boite a bijoux, fossile et je sais plus trop quoi.

Nous voila, au départ de bonne humeur deja sous une chaleur accablante à 8h du mat !!!

Image

L'odre de départ se fait en ordre inverse du classement, toujours deuxieme je pars avant dernier.
Premier WP, OK, je me pointe au WP2 ... et je m'aperçois que je suis au 3 !!! Mais ou est passé le 2 ??? erreur de navigation ou de trace, je rate un 20 pts ! Tant pis ...

La première partie de l'étape est une piste très roulante, sinueuse avec des petits sommets en Oooops qui mettent du haut le coeur. C'est rapide et très amusant mais je me retrouve dans le groupe 1/3/4/5 ... et je mange de la poussière. A ce moment, je prend l'option d'une diagonale en sortie de WP pour leur passer devant, bon choix pendant un certain temps, mais avec leur gros 200, il me fondent dessus ... et je remange leur poussiere jusqu'au fameux col ou nous partons en hors piste après avoir fait le celèbre saut. L'an dernier, je ne sais comment expliquer mon saut à 1 m du sol, cette année je doit confirmer.

Image

Le saut est confirmé et je dois conclure que l'attraction terrestre a cet endroit est particuliere !

Ce passage signe la fin de la piste et le début du hors piste par définition. Malin comme un singe, je sais que je vais tirer mon épingle du jeu, mes stratégies ont payé a chaque fois, mais pas assez veloce, je me fait rattraper à chaque fois ... faut dire que les gros 200, et les 2 T5 envoi du lourd avec leur pneu big foot, en perf pure ... ils sont intouchable. Ayant misé sur la facilité, je mise sur mon agilité et gagner du temps dans les parties difficile.

Je vais pas tarder a m'y employer ... au pied du col, un WP se trouve de l'autre coté d'un oued asséché, que l'on m'a soufflé à l'oreille qu'il ne fallait pas s'y engager trop tôt, mais essayé de le contourner par une petite piste.

Bon choix, je remonte dans le groupe frais comme un gardon, alors que beaucoup on luté dans ce piège. Je crois mon compatriote laurent, mais toujours pas de trace de mon coéquipier stef. J'ai du le doubler au WP2 :(

Le retour sera encore plus simple, gaz a fond dans cet oued, et le PK me sors de ce piège très facilement. Etonnant !

Il faut maintenant choisir de continuer de manger de la poussière, ou faire le singe.

Image

Dans la ligne de mire, le WP à 80pts que l'on peut eviter en courcircuitant le parcours. Je prend l'option 80pts, sur une piste parallele, loin de la trace ... bon choix ! malgré un petit periple dans un labyrinthe de petite dune ou vraiment on se sent tout petit et seul au monde et une incohérence dans la trace ou je fait 15km inutilement, je trouve le 80point ! Enrique le N°1 y est deja, mais pneu avant crevé !

La suite de la piste, sera succession de pistes à perte de vue, longue et rapide à souhait, fond de 4 pendant des kilometres, à droite ou a gauche c'est pareil, pourvu qu'on évite les pièges d'une pierre, d'une ornière ou d'un trou.

Image

A ce jeu là, le T5 de miguel en 3ème position me fond dessus juste avant le CP.

Au passage d'un WP, nous arrivons à un endroit ou un campement de touriste s'est établit. De tout le raid, nous sommes toujours bien accueillit, sauf ici ! nous sommes conspués par des français, qui me prenne pour un espagnol et nous traitent comme des ravageurs de la nature. Des bons écolos avec leur morale a deux balles, profitants de se faire servir comme à l'hotel dans un pique nique, déposé par des 4x4 et nous suggéré de faire notre raid en velo pour ne pas les déranger. Sans commentaires !

Image

Nous continuons avec Miguel, avec qui presque naturellement, par la beauté du geste de mener les 2 protos ensemble, nous prenons plaisir a s'observer l'un et l'autre.

Parti en mauvaise navigation sur un retour de WP, avec fair play je le remet dans le droit chemin pour lui eviter une belle galère !

Nous dejeunons vite fait, et repartons. Au pointage on nous annonce que nous sommes les premiers a se pointer ! Sara arrivera juste après ... sacré jeune fille !

Il nous reste 5WP, une soit disant formalité.

La suite dit que rien n'est jamais joué !

Il reste 3 WP, et mon scoot n'avance plus, en pleine charge je suis obliger de retrograder pour le faire avancer ... Je commence a gamberger et de toute façon je me dit que ce soir je ferais les segments pour assurer.

Avant dernier WP, le scoot ne veut plus demarrer !
Filtre completement bouché, malgré un lavage à l'essence ça n'y fait rien ... le scoot ne marche que sans le filtre.

Il reste 10km, je prend le risque de finir sans filtre ...

Pour ne pas faire caler, c'est miguel qui tiendra le scoot pour les photos des derniers WP.

Image

Image

Tant bien que mal, je ralie le pointage d'arrivée, sara nous fait la belle au depart du dernier WP et pointe quelques minutes avant.

Super étape et vraiment pas mecontant d'etre arriver ... il est tout de meme 15h30, après 7h non stop de piste et 3 étapes marathon, il est temps de rentrer !

Mon scoot fait 1km et s'arrete ... plus de compression, je comprend que mes segments sont mort, il reste 25km de route pour rentrer à l'hôtel !

Mon st bernard, n'ecoute que son fair play et me pousse en fond de 4 jusqu'a l'hôtel !!!

Sacré geste.

LE raid, c'est avant tout une aventure humaine, ou la part de l'homme vaut autant que la machine, sinon plus.

De retour à l'hôtel, il est 16h, nous pouvons attaquer la mécanique sereinement avec 2h d'avance !!!
C'est ce geste de fair play qui me permettra de bien reviser la machine et prendre le départ de la 5 et 6 en forme !

Ce qui ne nous empechera pas de finir dans la nuit ... enfin presque grace aux projecteurs et frontale preté par Toyota usine en essai pour le dakar !

Image

Vraiment pratique ces petites coques pour la mécanique.

Image

C'est quoi le jeu à la coupe normalement ? :rolf:

Image

Classement final, deuxieme de l'étape, je concede encore 20pts au premier, mais toujours là, et surtout confirmation que nos amis catalan sont des gars extra, vraiment dans l'esprit du raid !


#1329495
"Au passage d'un WP, nous arrivons à un endroit ou un campement de touriste s'est établit. De tout le raid, nous sommes toujours bien accueillit, sauf ici ! nous sommes conspués par des français, qui me prenne pour un espagnol et nous traitent comme des ravageurs de la nature. Des bons écolos avec leur morale a deux balles, profitants de se faire servir comme à l'hotel dans un pique nique, déposé par des 4x4 et nous suggéré de faire notre raid en velo pour ne pas les déranger. Sans commentaires !"

Comme quoi, même en plein désert on rencontre ces connards de bobos !
Et c'est à ce genre de réflexions qu'on s'aperçoit qu'aucun indice de pensée n'est relevé chez les bienpensants :)

Sinon, ton moteur c'était bien les segments lessivés ?
Et qu'ils avaient les mecs de devant comme système de filtration ?


#1329502
Exactement lucsaint, je leur ai evidement cloué le bec en repondant a leurs aboiements en français. Pitoyable et insultant ... mais des bien pensant donneurs de leçon !

Enfin, notre route a continué, passablement enervé, et les espagnols très etonné d'avoir été conspué de la sorte. Non mais !

Oui, c'etait bien les segments, le moteur a craqué au premier coup de kick ensuite ... mais un autre petit pb se cachera et me fera suer le lendemain, mais ce sera dans le prochain épisode.

Niveau filtration, tout le monde essai des trucs différents, j'ai tenu 3 étapes complete, stefane n'a quasiment rien fait et le T5 avec mon proto de snorkel rien du tout.

D'autre passent du temps avec des produits miracles qui fonctionnent bien ... mais il a eut aussi beaucoup d'abandon !

Image

Enrique, le N°1 inconsté jusqu'à présent, :blackeye , applique une recette ... dont j'ai percé quelques secrets.

Un préfiltre sous le réservoir additionel prend de l'air le plus haut possible du sol, ou il y a beaucoup de poussière.
Le filtre a air dit d'origine et parfaitement neuf, nettoyé et passé dans un produit inconnu. Probablement de l'huile pour filtre a huile. Ensuite la baignoire est méticuleusement graissé par une graisse en bombe, joint de baignoire et tout le tour de carbu.

Avec ceci ... ça a l'air de fonctionner !

Ce qui m'a tuer, c'est de rouler sans filtre pendant 10km


#1329591
La suite est une histoire comme j'ai lu dans les dakar d'antan, ou j'ai été l'acteur, une histoire d'attaque, de pilotes, de suspicion de triche, mais aussi humaine ou la victoire est d'avoir été au bout de soi. Une histoire si intense que l'arrivée au CP est un cri de soulagement, un ouf de bonheur et qu'importe le résultat, de toute façon on pouvait pas faire mieux ... ça pouvait pas être plus vite qu'à fond !

Mais avant de vous conter, parlons budget.

L'inscription au raid, coute 1275€.
Celui ci comprend la pension complete, le tout au départ d'almeria.
Traversé en bateau, 6 nuits d'hotel, 2 nuits en bateau, balise spot, transport d'une caisse d'assistance.
Service de la caravane, medecin, infirmiere, photographe, cameraman, directeur de course, pointage départ, pointage arrivée, navigateur trippy présent ... une caravane, très pro, parfois perfectible mais qui est à l'écoute. C'est un raid très familial et qui j'espère le restera longtemps.

A cela il te faut ajouter environ 600€ de trajet, pour ma part 3000km AR de nice-almeria (a partager si plusieurs).

Cette année, j'ai loué également le GPS de trippy Iberica avec son support pour 100€ pour la durée du raid, avec les services du revendeur. Tu peux aussi avoir ton propre GPS, le gagnant roule avec un Garmin GPX 60csx, un GPS à 100€ sur lbc.

Ensuite le budget préparation Vespa, difficile de l'estimer, ça peut rapidement exploser, donc chacun prépare avec ses moyens.

Vient ensuite l'équipement, botte, casque, gant, lunettes, protection, camelbac ... beaucoup de pret, d'aide et d'achat leboncoin, en promo etc ...

Le dernier point de dépense, le carburant sur place, environ une 100aine d'euros pour la semaine, les chameaux, du miel et des fossiles pour la famille et le budget et boucler ... sinon y'a des massages le soir pour 40e de l'heure :P


#1329669
Ah ça tu pourrais ajouter que tu avais deja l'équipement :D

C'est comme les challenges, le ticket d'entrée se paie avec l'investissement d'un scoot, une prépa et un équipement ... ensuite il y a l'engagement.

Cette année par experience de la premiere édition, les GPS pouvaient être loué. Sinon, il aurait fallu en acheter un, de 100€ à 600€, plus les cartes topo ... et apprendre à s'en servir. Pareil pour la balise spot, achat 300€ plus abonnement etc ... fournit cette année.

C'est aussi un gros investissement personnel qui se prépare longtemps à l'avance, c'est un projet sur l'année quasiment, pour 1 semaine d'amusement. Les suivants un peu moins car la feuille de départ est moins blanche d'année en année. :santa:


#1329694
vespepino a écrit :Ah ça tu pourrais ajouter que tu avais deja l'équipement :D

C'est comme les challenges, le ticket d'entrée se paie avec l'investissement d'un scoot, une prépa et un équipement ... ensuite il y a l'engagement.

Cette année par experience de la premiere édition, les GPS pouvaient être loué. Sinon, il aurait fallu en acheter un, de 100€ à 600€, plus les cartes topo ... et apprendre à s'en servir. Pareil pour la balise spot, achat 300€ plus abonnement etc ... fournit cette année.

C'est aussi un gros investissement personnel qui se prépare longtemps à l'avance, c'est un projet sur l'année quasiment, pour 1 semaine d'amusement. Les suivants un peu moins car la feuille de départ est moins blanche d'année en année. :santa:
j’entends bien qu'a 3500€ scoot inclus c'est le budget mini,avec minimum de pièces de rechange,avec équipement trouver à pas cher sur le boncoin ou sur ebay,avec partage des frais jusqu'a Alméria,avec pas de folie sur les boissons au maroc car pas compris dans le prix,et pas de négociation à la stéphane Léone qui plain les pauvres marocains qui roulent en gros 4x4 :mrgreen: sinon tu as vite fait d'acheter un coca à 40 dirham :ROFL et bouffer ton budget touristique(quand tu es en panne ,tu as le temps de faire un peu de tourisme ,si tu tombe pas en panne ,tu n'as pas le temps de sortir du rallye pendant la semaine)


#1329789
Nous sommes au soir de la 4ème étape, après ce marathon de 3 étapes, les machines ont beaucoup souffert et les hommes sont fatigués. De mon coté, les mécaniques sont revisées et devrait repartir, mais avec pour seul essai 2 aller retour dans le parking. La machine de Stef fonctionne toujours bien, pas l'ombre d'un problème ... ormis quelques retention de câble. Olivier a mit son moteur de secours ... et laurent bricole sur le scoot des brésiliens ! :ROFL

Après une tournée au bar (j'ai payé ma tournée à mes catalans sauveurs) et un copieux repas, le briefing.

Au programme, difficile a dire, mais 300km à parcourir, de 8h à 16h maximum ... sachant qu'il fait nuit noir à 18h au dela il fait nuit.
70km de liaison pour se rendre au départ, et 70km de liaison pour se rendre du final à l'hotel ... et vous l'aurez compris 160km de piste, l'etape de ramlia est 80km dans un sens et dans l'autre ... sans compter les WP.

Image

Notre compatriote Laurent, dit simple NON ! C'est la 5ème étape ça parait trop difficile sans prendre de risque, sachant qu'entre le premier et le dernier, 1h les sépare, pour ma part j'ai 1h de battement maximum sur la journée. Ce refus seme comme un vent de protestation et d'autres voix s'élèvent ... A l'écoute l'organisation apportera une solution qui satisfera tout le monde, et silencieusement surtout moi.

L'étape se terminera au dernier pointage, le retour hotel sera organisé en taxi et les vespa chargé dans le camion. Ma machine depassant guère les 80km/h avec mes rapports court m'avantage plutot ... merci Laurent !

L'heure de départ sera décalé à 9H, depart à 7h30 pour 1h30 de liaison. Je suis en rodage de segment et le parcours me semble interminable ... On se fait doubler par Sara et son assistance qui la dépose directement au départ de l'étape, bien au chaud dans son camion, bien fraiche et en pleine forme ! Moyen fair play alors que tout le monde à fait la liaison en scoot, ont deja 1h de scoot dans les jambes. Mais bon pas interdit au règlement ...

Cela n'enleve rien à notre bonne humeur, le reporter du raid nous interview en espagnol s'il vous plait (j'ai des progrès a faire), chacun notre tour, meme stefane qui la fera en italien. :applause: Olivier est là avec son moteur de secours.

Image

On s'y croit vraiment, nous sommes de pilotes de rally raid au départ d'une spéciale. Les jeunes enfants accours presque nous demander des autographes, les machines vrombissent et s'envole dans un écrin de poussières. J'ai fait cette spéciale l'année dernière, j'en garde un souvenir ensablé !

Tout le monde joue sa star, ça remet la banane (excusez l'expression :give5: ) à tout le monde !!! On est chaud chaud ...

Finit la contestation de la veille, l'organisation à retrouver le sourire.

Image

La suite, qu'il me tarde de vous conter, est une étape très mouvementée, une histoire qu'on a lu ou entendu dans les grand raid, un petit rien qui fait un grand tout ... le moment clef du raid qui mettra du feu dans mes mollets.

5 4 3 2 1 ...


#1330078
Gaaaaaaaazzzzz ... mon coéquipier est parti depuis 12 min, en ordre inverse je pars avant dernier.

Le premier partira juste derriere moi, avec l'avantage que je lui ouvre la route et le mène au WP.

Objectif rouler le plus vite possible pou le semer.

3km plus tard ... booooooooooooo ... bemmmmmm .... booooooooooo

Le scoot, tiens le ralenti, mais n'accelere plus et s'engorge. :blackeye

Coup dur, je me fait reprendre sur le WP1 !

Je glisse mes mains dans le carbu, un peu de starter et le moteur tourne bien ? gicleur bouché, prise d'air ? Ca marche je repars derriere Enrique qui je suppose, suppose que je lui fait le coup de shinozouka au dakar !

Je le rassure, Enrique, mi moto es canzado (ma moto est fatiguée !)

Nous roulons ensemble avec Enrique jusqu'au 3eme WP, mon scoot marche bien ...

Jusqu'a ce qu'Enrique casse son tube de guidon au départ du WP !!!

C'est une nouvelle qui change la donne et je me dit que c'est le moment de prendre la tête du raid. Mon fair play quand meme lui propose de l'aide, mais je ne peux guère l'aider ... la course est terminée pour lui, ou fortement compromise.

A ce moment, je suis le dernier en piste, tout les autres sont devant. Je roule bien, le paysage absolument africain, suit une piste avec arbre couché, dromadaire, petit saut, du rapide, du très rapide.

Je rattrape Miguel, le 3ème qui galère depuis qu'il a perdu son GPS dans la tole ondulée et navigue seulement au Trippy. Je l'aide et nous faisons route ensemble, on se tape dans la main ! C'est la course mais pas la guère non plus :give5: , enrique en difficulté, je lui annonce qu'il peut passer deuxième. L'union fait la force ... connaissant l'étape, on aura besoin de l'un comme de l'autre.

Image

Et là c'est le drame, le scoot ne marche plus, boooooo ... comme tout a l'heure mais en pire. Déçu, miguel m'abandonne !

Image

En peu de temps, je me retrouve de 2ème, a la premiere place, puis là ça devient carrement compromis, le CP est encore loin, et je risque l'abandon ... envolé le podium ! Grrrrrrrrr ...

L'équipe reporter, arrive ... je tente tout pour repartir, sous les objectifs, on me propose de m'aider, je refuse car le règlement interdit rigoureusement par toute aide exterieure autre qu'un concurrent.

Image

Dans l'objectif, j'annonce, une grande histoire va s'écrire, soit je répare, je fait l'étape et je prend la tête du rallye, soit j'abandonne l'étape et je perd le podium, ou je tente une réparation de fortune, fait le CP et rentre pour limiter les dégats et tenter de le sauver.

Tac tac tac ... ça envoie, remplacement bobine, bougie, un peu de bout de scotch pour tenir mon starter ... win win wiiiiin ! Sans savoir trop ce qui s'est passé, je pars pour l'option 3, limiter les dégats et assurer le podium.

Image

Quelques dixaine de minutes se sont envolées, sachant qu'en tout et pour tout nous disposons d'une marge d'une heure et demi ... faudra rien de nouveau.
J'enchaine les WP, assez facilement ... je roule vite et croise deja quelques concurents qui rebrousse chemin. Ouhaou ! Soit ils ont deja tout fait, soit c'est vraiment trop dure.

L'étape est très varié, par moment trop dure de suivre la trace, par moment sable sous une croute epaisse dure offrant de formidable nid de poule, tantôt fesh fesh, sable, gravier, cailloux. Une etape variant tout le temps ... J'arrive enfin au CP.

Image

Particularité du CP, il doit se faire dans le sens du retour, pas question de pointer et partir vers la fin de l'etape, le pointage implique 30minute d'arrêt et retour à l'arrivée et faire l'impasse sur les WP situés après. A ce moment précis de l'histoire, je débranche le cerveau et n'écoute rien ... alors que d'autre concurrent sont en mode retour, je prend le risque de completer l'étape ... avec un scoot plus ou moins en forme.

Image

Mode "a manetta" enclenché ... je lâche rien de rien, à fond tout le temps, appuie sur les hornières, mode je survole le sable, les dromadaires m'appel TonyHansel :rolf:

C'est là que je croise Olivier, sur le chemin du WP 10, situé derriere une montagne après une grosse dune ... Stef et Laurent ne sont pas loin non plus.

Je galère comme un fou pour y aller, c'est souple, en montée je me met dans une belle belle galère, que je gère calmement ! Faut pas perdre controle de soi, pas d'ombre, du sable et du sable !!!

Image

Au bout de cet enfer je découvre une piste qui permettait d'y accéder, en y contournant la montagne ... et comme une bonne nouvelle n'arrive jamais seule, j'y croise Enrique qui y debarque fraichement !!! Incroyable, il s'est sorti du mauvais pas !!! mais comment est-ce possible ???

A ce moment, il me reste 4 WP a faire, Enrique annonce qu'il rentre après faire le 12ème ou le 11ème. Sinon hors délais.
JE suis sur une autre planete ou pas !!??

Moi je decide de continuer, si je perds ce sera en ayant attaqué.

Je crois enfin mes trois compatriotes réunit sur le chemin du retour. Ils font l'impasse sur la fin, étant derriere une grosse dune de sable.

Tant pis je tente !

Stef décide de m'accompagner, prendre le risque de me sauver et sacrifier son classement (8ème) pour m'aider à sauver ma deuxieme place. Travail d'équipe !

Image

Nous filons sur Ramlia à une vitesse folle. Passé la grosse montée de sable qui faisait peur à laurent, la suite de la piste est une succession de gros cailloux. Merci le BIB ... on y passe a fond, stef suspendu par des YSS saute un peu, moi avec le bitubo je passe comme un zodiac !!!

Nous arrivons à Ramlia, stef est à cours d'essence !!!

2 coca, et 5l d'essence !!!

Image

On est fier, on a tout fait les WP !!!

Le plus dure reste à faire, rentrer dans les temps ... ce qui commence à être fortement compromis !!!

On repart au taquet en sens inverse, avec seul but ... le temps, le temps, le temps. Ne rien perdre, ne pas chuter ne pas se mettre en galère, ne pas se perdre !!!

A une allure vraiment folle, on rejoignons le CP ... c'est carrément plus facile et tenir un bon rythme sans ses ... de WP ! Nous sommes passé du mode raid, à mode rally raid, le chrono en ligne de mire.

Au CP, il faut s'y stopper 30 minutes. Ah merde !! j'avais pas calculer ça !!! Pffffff ... la loose !!! Le bocadillo à la tortilla passera quand meme ...

Au pointage, on nous annonce qu'il faut environ 1h20 ... pour rentrer, il nous reste sur le chrono 1h30 !!!

Départ du pointage mode ... chacun pour sa peau !

Stef pars devant, et prend rapidement le large, mon scoot n'avance plus en 4, je fait tout en 3 ... ça sent mauvais !

On double olivier qui vient de mettre a mort son moteur de secours, le DR est mort !!!

Nous continuons notre chevauchée, avec des dromadaires à nos coté par moment que nous prendrons pas le temps de photographier. Dommage, mais c'est la course.

Ca roule, ça vole a un rythme un peu fou ...

Bonne nouvelle nous sommes dans les temps, le temps de me perdre un peu sur le parcours dans une carrière, mais je retrouve mon chemin.

Sur le final, stef est sur le bord de la route, il me fait signe de continuer, il a trouver la panne semble t-il et repars.

Après cette course folle, vraiment folle, on pointe avec 40 mintues d'avance !!! C'était presque idiot de rouler vite ... mais tellement bon !!!

http://www.accion4x4.es/motos-en-accion ... maroc.html

Voila notre état à l'arrivée, mais on l'a bien mérité. Reste à savoir si cette effort, suffira a prendre la tête du raid.

Image

On charge les vespa dans le camion et un beau taxi 4x4 nous ramene à l'hotel !!! Nous sommes les derniers, mais dans les temps avec 100% réalisés !!!